→ Royal Mail Steamer * Titanic,, naviguation ::
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't love the sun {pv Thur

Aller en bas 
AuteurMessage
Lexie A. Sullivan
I am a little bird that has yet to find its nest.
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 25
Un truc à savoir sur vous ? : Rien du tout, vous ne saurez rien !!!
Date d'inscription : 03/11/2008

« Un monde à la fois réel est fantastique » *
* RELATIONS :
* FOR A TOPIC ?: Free :)

MessageSujet: I don't love the sun {pv Thur   Ven 21 Nov - 21:26

Les bonnes choses (au contraire des mauvaises) ne durent jamais longtemps, ainsi un soleil brillant avait succédé à la pluie, d'ailleurs c'était étonnant vu la saison. En tout cas, ce qui soulageait énormément la plupart des gens, me rendait d'humeur morose. Pour moi, le soleil n'était que le symbole de mauvaise choses, pire encore, le soleil représenté la réalité. Et la réalité, ce matin, c'était qu'il était dix heures et que, encore une fois, je n'avais pas entendu mon réveil. Je sautai à terre en grognant, j'avais une migraine effroyable, souvenir de la soirée de la veille et une tête à faire se retourné un mort de sa tombe. Je me préparai en vitesse, enfin aussi vite que je le pu vu que mes cheveux refusaient obstinément d'être coiffer et descendit en vitesse. Après avoir vérifié que j'avais bien mes clés (et oui, on ne sait jamais), je me rendis au travail.

Comme je m'y attendais la vieille bique qui me servait de patronne était d'ne humeur de chien, d'accord j'étais un petit peu en retard mais de deux hures seulement quoiqu'il en soit ça ne lui donnait en aucun cas le droit de me parler comme elle le faisait. Après 5 heures très pénible, en principe j’aurai du finir à midi mais bon, je sortis dehors. Une horde d touriste chinois manqua de peu de m'aplatir par terre, je ne sais vraiment pas pourquoi tout le monde m'en voulait à ce point, l'autre jour déjà une fille m'avait renversé son coca sur mon tee-shirt, mon beau tee-shirt, oh, pauvre lui ! En tout cas, après avoir failli me transformer en crêpe, je me dirigeais vers la septième avenue. Je flânais un moment, regardant les vitrines, essayant ça et là quelques vêtements, je m'achetai même une jolie petite robe noire.

Je m'arrêtait devant Barnes & Noble et entrai. J'aimais beaucoup cette librairie, elle proposait une énorme diversité de livres et je pouvais les contempler durant des heures, je jetai un coup d'œil rapide au rayon des triller puis me dirigeai un peu plus loin. En passant, je renversai un présentoir de livre.

*M**rde.*

Décidément, le soleil n'annonçait que des mauvais présages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Arthur Warny
~ Mieux vaut un piano qu'un faux ami

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 12/11/2008

« Un monde à la fois réel est fantastique » *
* RELATIONS :
* FOR A TOPIC ?: Free :)

MessageSujet: Re: I don't love the sun {pv Thur   Ven 21 Nov - 22:31

Le soleil rendait certes souvent les gens de bonnes humeurs, et parfois même réveillait certaines personnes. Mais dans un appartement à thème musical, sur un lit entouré de divers papiers avec des partitions, de divers notes et d'un autre bazar, un jeune garçon asiatique dormait toujours. Il fallait dire qu'il s'était endormi très tard car il avait trouvé des sons très intéressants dans la nuit, et qu'il avait eut l'idée fabuleuse d'écrire non seulement une chanson, mais aussi une partition. Sa lui prenait assez souvent dans la nuit à des heures ou les boîtes de nuits battent leurs pleins... Arthur Warny était un garçon vraiment très étrange. Il était très gentil, mais un peu spécial au niveau musical, et avait souvent entendu certaines personnes le traiter de fou. Il ne travaillait pas, vivant de l'argent de sa mère écrivain, mais faisait tout pour trouver du boulot, et quelque chose qui pourrait lui plaire.... Chanteur ou pianiste par exemple. Manque de chance, son talent n'apparaissait que quand il rêvait, et Arthur avait très souvent tendance à oublier ses auditions.

Il ouvrit enfin les yeux, et se rendit compte une fois de plus, comme à chaque fois souvent le matin, il avait encore raté une audition qui était prévu à huit heures. Il ne pouvait pas arriver deux heures et demi en retard, vu que cette audition pour devenir pianiste dans un tout nouveau groupe prometteur était certainement déjà terminée. Malgré tout, le jeune garçon repensa à celle qu'il aurait cet après-midi, et qu'il ne fallait surtout pas rater, même si c'est ce qu'il pensait à chaque fois. Mais à écouter trop souvent la musique, et à rechercher des sons, il oubliait toujours sa recherche de travail. Finalement Arthur décida enfin de se lever, et alla se laver et s'habiller. Comme midi approchait presque lorsqu'il fut enfin prêt, l'asiatique décida d'aller se promener et de manger dehors. Emportant donc un peu d'argent sur lui.

Et quelle promenade fut-il ! Il s'amusa bien, et son carnet fut bientôt à court de pages, tant il avait noté de choses. Entre les différents bruits de klaxons, de jurons des chauffeurs, les voix des passants dans la rue, celle du vieux mendiant sur le trottoir, celle d'une femme appelant son mari et puis toutes les sonneries de portables intéressantes, et les voix des télés publicitaires... Alors, lorsqu'il alla manger dans un restaurant qu'il appréciait, et dont il était connu comme un client aimable, il se mit à réfléchir à quelle nombreuses papeteries ou librairies de New York, il allait aller pour racheter un nouveau carnet. L'audition avait complètement disparu de sa tête à présent.... Arthur était vraiment tête en l'air. Enfin, plutôt rêveur...


- Merci beaucoup pour ce repas, à bientôt !

L'addition avait été payé, et il sortit du restaurant. Le soleil s'affichait toujours haut dans le ciel, et sa ne le dérangeait, ni ne l'exstasiait pas. Il était calme, ou plutôt déconnecté complètement du monde extérieur, ou seul son corps vivait encore pour éviter qu'il ne se fasse écraser. Ses oreilles étaient ouvertes, et il écoutait tout, et imaginait pleins de choses. L'après midi passa comme ça, et lorsque le jeune garçon se rendit non seulement compte du fait qu'il avait oublié l'audition, il se rendit aussi compte qu'il avait oublié d'acheter un carnet, et courut à la première librarie qu'il aperçut, qui faisait un peu papeterie également. La grande et célèbre librairie Barnes & Noble. Il y rentra, et commença à se diriger vers le rayon ou il vendait des carnets, quand il entendit un bruit de chute.

Arthur se retourna donc vivement, et aperçut une jeune femme aux cheveux blonds, devant un présentoir à livres tombé par terre. Elle avait l'air de s'être mis dans un beau pétrin, et le jeune garçon étant extrèmement gentil, s'approcha de l'inconnue, et au lieu de passer devant elle en l'ignorant, ou en lui jetant un regard moqueur, il commença à tout ranger, comme si c'était un membre du personnel de la librairie. Sans rien dire, il remettait tout en place. Et quand il eut finit assez rapidement, il fit un grand sourire, prit son carnet, et écrit le mot « chute de présentoir de livres » et d'autres détails avec la note d'une gamme, qui allait donc avec cette chute. Et la jeune femme ? Comment allait-elle réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie A. Sullivan
I am a little bird that has yet to find its nest.
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 25
Un truc à savoir sur vous ? : Rien du tout, vous ne saurez rien !!!
Date d'inscription : 03/11/2008

« Un monde à la fois réel est fantastique » *
* RELATIONS :
* FOR A TOPIC ?: Free :)

MessageSujet: Re: I don't love the sun {pv Thur   Mar 25 Nov - 20:45

Je n'avais jamais été connue pour mon habilité ni pour mon adresse, non d'ailleurs j'avais plutôt l'habitude de me sentir ridicule. Bien heureusement, le ridicule ne tu pas autrement je crois que je n'aurais même pas vu le jour, croyez le ou non, dès mon plus jeune âge j'avais eu le don de me mettre dans des situations incroyables. Un jour par exemple, alors que je n'avais que deux ans, j'étais tombée en plein dans une crotte de chien. A cinq ans, je m'étais retrouvée avec le dessus d'un yaourt au chocolat collé à l'arrière de mes cheveux. A sept ans, j'étais venue à l'école en pyjama pare que j'avais salie ma dernière tenue propre. J'avais ainsi enchainé les bêtises faisant rire ou encore ne recevant que des regards noirs en retour. Quoiqu'il en soit, je n'avais jamais renversé ne serais-ce qu'un seul présentoir. Je venais ainsi d'inscrire une nouvelle ânerie dans mon livre des bêtises. J'envisageai d'ores et déjà d'écrire un lire qui aurait eu pour titre "Le ridicule ne tue pas." ou "Comment devenir champion niveau maladresse ?" ou encore "Comment vivre avec deux bras et deux pieds gauches ?". Les idées de titre ne manquaient pas.

En tout cas, je fus très surprise quand un garçon me passa devant sans un regard dédaigneux et se mit à tout ramasser. Ce n'était pas un membre du personnel autrement il se serait contenté de m'incendier et de me dire quelque chose du genre "J'espère pour vous qu'aucun livre n'est abimé, autrement il va falloir payer." Il continua à ramasser et moi j'étais tellement stupéfaite qu'il ne me vint pas à l'idée de l'aider. Au contraire, je me sentais d'autant plus gêner et j'étais sûr que j'étais à peu près aussi rouge qu'une tomate. Enfin le garçon se releva et tandis que je m'empourprai encore plus, il écrivit quelque chose sur un carnet. J'en fus étonné, son comportement était des plus étranges, c'était sûrement un martien.

Heu, merci c'est gentil, j'aurais pu le faire vous savez, euh, je suis Lexie Sullivan.

Je me sentais sotte et je bafouillais, décidément il était temps que j'apprenne à disparaître dans un trou de souris, grand temps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://true-legends.keuf.net/forum.htm
Arthur Warny
~ Mieux vaut un piano qu'un faux ami

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 24
Date d'inscription : 12/11/2008

« Un monde à la fois réel est fantastique » *
* RELATIONS :
* FOR A TOPIC ?: Free :)

MessageSujet: Re: I don't love the sun {pv Thur   Mar 25 Nov - 23:18

Alors que la jeune femme inconnue pour l'instant s'excusa et finit même par se présenter, Arthur lui, nota aussi la voix de Lexie, parce qu'il l'a trouvait originale. Ne se doutant même pas de ce qu'elle pourrait en penser. Chez lui, on pouvait donc être sûr, qu'il était capable de se mettre dans n'importe quelle situation, que sa ne le dérangerait pas. Car pour l'instant le ressemblait juste à un journaliste muni de son carnet à informations. Et c'était donc assez drôle à voir, pour preuve, quelques passants chuchotaient entre eux, alors qu'il écrivait encore. Finalement, il ferma son carnet et baissa les mains, et se présenta joyeusement avec un sourire, vu que tel était la première politesse, et que parmis les êtres humains, un sourire rassurait toujours, et redonnait de la chaleur et de l'ambiance.

- Moi je me nomme Arthur Warny.

A chaque fois que le jeune garçon se présentait, beaucoup de personnes étaient assez étonnés, parce qu'il n'avait pas la tête à porter un nom américain. Il était asiatique après tout. Mais c'était son père qui avait choisis son prénom, et il avait également hérité du nom de famille de Gabriel Warny, son papa à présent décédé. Il fallait avoué qu'Arthur avait l'air néammoins en pleine forme malgré cet événement tragique, mais il avait finit par se ressaisir. Et puis, cela faisait à présent un an... Alors que le jeune asiatique souriait toujours, il finit par continuer de parler, parce qu'il était assez bavard.

- Renverser un présentoir de livre, et devoir le remettre tout seul devant tant de monde, c'est assez incommodant et je n'aime pas voir des personnes gênées. Alors j'ai décidé de vous aider.

Il la vouvoyait toujours, alors qu'il pouvait la tutoyer, mais la politesse passait avant tout, et puis c'était tout. Ainsi, Arthur souriait toujours, après avoir dit ces paroles qu'on pourrait définir comme des paroles de gentleman, car rare étaient les personnes qui aidaient leurs prochains, surtout à New York. Sauf que le jeune asiatique avait reçu une très bonne éducation, contrairement à certains.

- Je suis enchanté de faire votre connaissance Lexie.

Il parlait peut-être à l'envers, car on était enchanter avant de donner une raison de l'aide, mais Arthur avait sa propre manière de penser et on le voyait déjà très bien à sa manie du carnet des sons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I don't love the sun {pv Thur   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't love the sun {pv Thur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» [Film] Love Actually
» [Malte, Marcus] Garden of love
» "A swedish love story"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal-Mail-Steamer :: « New York Central Place » :: ■ 7e Avenue. :: Barnes & Noble.-
Sauter vers: